Dernières chroniques

vendredi 11 décembre 2015

Phobos tome 2


Phobos, tome 2
Auteur : Victor Dixen
Editeur : Robert Laffont (Collection R)
Date de publication : 19 Novembre 2015
Nombre de pages : 490



Résumé :  




Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes...
2 secondes...
1 seconde...

Ils croyaient maîtriser leur destin.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
Elle croyait maîtriser ses sentiments.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

Le deuxième tome haletant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.




Mon avis :




J’ai toujours un mal fou à écrire les chroniques de livres que j’ai adorés, j’ai tellement peur de ne pas leur rendre justice. C’est le cas avec Phobos d’ailleurs, mon plus gros coup de cœur de l’année. J’étais un peu inquiète, car j’avais tant aimé le premier tome, du coup je me demandais si la suite allait me décevoir. Eh bien non, absolument pas même ! Pour moi, cette saga s’inscrit sans conteste dans les meilleures sciences-fictions, et ce aux côtés des titres les plus emblématiques ! 


Nous retrouvons nos prétendants, toujours à bord du Cupido. L’histoire se déroule immédiatement après la fin du premier tome. Les jeunes gens doivent prendre une décision cruciale après les révélations faites par Léonor. Vont-ils préférer rester à bord du Cupido, ce qui les entraînera vers une mort certaine et atroce ? Où vont-ils tout de même débarquer sur Mars en sachant les risques que cela comporte et en acceptant d’être les pantins de Selena, de faire semblant devant le monde entier ?
Sur Terre, les choses évoluent également. Andrew va découvrir le pot aux roses et mener sa propre lutte contre Genesis…
S’il y a bien une chose que je peux affirmer, c’est que je ne pensais pas me prendre une telle claque avec ce deuxième opus ! J’ai déjà été totalement conquise par le premier tome, mais je crois qu’avec le deuxième cela va encore au-delà.
Dès les premières lignes, on ressent avec force la tension qui pèse sur les personnages. Cela m’a mise tout de suite dans le bain et je n’ai pas réussi à lâcher le livre ! Sérieusement, si mon cher mari n’était pas intervenu pour me dire d’aller me coucher, je crois bien que j’aurais fait une nuit blanche pour le lire d’une seule traite !

Dans Phobos 2, on sent bien que l’intrigue – déjà bien complexe – s’épaissit d’avantage. Cela a de quoi rendre dingue le lecteur en même temps que les personnages ! Mais on adore être torturés de cette manière. Le fait que les points de vue soient alternés renforce encore cet effet. L’intrigue est mise en valeur, renforcée par cela, car à travers les yeux des différents protagonistes, on découvre une multitude de choses, des détails qui peuvent sembler insignifiants, mais qui mis bout à bout s’emboîtent comme les pièces d’un puzzle.
Ce qui est fortement appréciable d’ailleurs – comme dans le premier opus – c’est qu’ici nous sommes aux premières loges et avec le point de vue de Serena, on assiste directement aux manigances du « côté obscur » si je puis dire. Et quel personnage cette Serena ! Je peux vous dire qu’elle me fait rager ! Elle parvient toujours à ses fins, quitte à écraser les autres par n’importe quel moyen, sans aucun scrupule.

En parlant des personnages… j’ai vraiment apprécié leur évolution. Tous sont utiles à leur manière et ils nous réservent bien des surprises ! J’ai adoré la rencontre des filles et des garçons, depuis le temps qu’on attendait cela ! D’ailleurs, les relations entre eux ne sont pas forcément celles que l’on s’était imaginées. Certains changent même totalement de comportement sur le sol de la planète rouge. C’est le gros point fort de cette saga, je pense : l’auteur sait nous surprendre à chaque seconde, au détour de chaque phrase, sans que l’on ne puisse rien voir venir !
Je crois qu’en terme de surprise, la palme d’or revient à Marcus en tout cas. C’est un protagoniste que j’apprécie beaucoup et comme Léo, on se rend compte qu’en fait on ne sait pas grand-chose de lui.

Que dire de plus, à part que je n’ai, bien sûr, absolument rien de négatif à dire ? Tout est extraordinaire dans ce roman. Que ce soit la psychologie des personnages, le déroulement de l’intrigue, le cadre parfaitement maîtrisé à tel point que l’on se croirait réellement sur mars… bref ! Bravo Victor Dixen pour cette réussite !
D’ailleurs, à ce propos, j’ai appris de la bouche de Fabien Le Roy que les schémas – impressionnants de par leur réalisme et la multitude de détails – avaient été dessinés par l’auteur et à peine retouchés. Je suis encore plus bluffée. Monsieur Dixen à décidément bien plus d’une corde à son arc !

Je me dois de dire un petit mot sur la fin tout de même… Mais pourquoiiiii ?!?
Telle a été ma réaction… Frustration, colère, angoisse, admiration, émerveillement, bref, un cocktail d’émotions bouillonnait en moi après la lecture des dernières lignes. Vraiment j’espère que la suite ne se fera pas trop attendre, car c’est une véritable torture ! Et je sais que c’est la marque de fabrique de cette saga, le coup de théâtre final ! Je me demande bien ce que nous réserve ce troisième opus !!!

En résumé, ce deuxième opus est largement à la hauteur de mes espérances. C’est un véritable petit chef-d’œuvre qui mérite que l’on parle de lui sur la Terre entière et même sur Mars ! Pour ceux qui n’ont pas encore sauté le pas et embarqué à bord du Cupido aux côtés des prétendants : mais qu’attendez-vous ?

Il est des livres qui vous bouleversent et vous changent à jamais. Phobos a réussi à intégrer ce cercle très fermé !


4 commentaires:

  1. J'aimerais tellement découvrir le 1, il a l'air vraiment bien ! Et cette chronique me donne encore plus envie... Dur dur de résister !

    RépondreSupprimer
  2. Le tome 1 était pour moi un vrai coup de coeur, je trouve celui ci un peu en dessous mais quel bonheur quand même !!! Merci à Victor Dixen, merci à son imaginaire et merci pour son univers ;) Passe de belles fêtes little queen :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi eu un coup de coeur pour Phobos... encore meilleur que le tome 1! Il me tarde de savoir la suite... ♥

    RépondreSupprimer