Dernières chroniques

lundi 19 octobre 2015

Night School T4 - Résistance


Night School, tome 4 : Résistance
Auteur : C.J. Daugherty
Editeur : Robert Laffont (Collection R)
Date de publication : 12 Juin 2014
Nombre de pages : 395




Résumé:




Une saison pour aimer, une saison pour mourir…

Allie Sheridan a trouvé un refuge secret en Provence. Elle parvient presque à s’y croire en sécurité… jusqu’à ce que les hommes de Nathaniel l’attaquent. Une fois de plus, elle est forcée de fuir et de retourner au seul endroit où elle se sent chez elle : l’académie Cimmeria.
Allie reconnaît à peine les lieux. La paranoïa y atteint des sommets. La plupart des étudiants ont déserté l’école. Les professeurs ne sont plus dignes de confiance. Ce sont désormais les gardes qui prennent les choses en main… Plus grave, Nathaniel semble sur le point de remporter l’ultime combat.

Carter et Sylvain sont tous deux prêts à s’engager dans la bataille aux côtés d’Allie et à lui prouver leur amour. Elle va devoir faire un choix. Cruel, déchirant, le plus difficile de sa vie. Car ni l’un ni l’autre ne l’attendront éternellement…

Mon avis:


Je viens de terminer de lire ce roman et j’ai immédiatement ressenti le besoin d’écrire mon avis. J’ai encore un peu de mal à trouver les mots, n’ayant pas décroché de l’histoire.

Nous retrouvons Allie, toujours en fuite après les derniers évènements arrivés à Cimmeria. Elle et Rachel sont emmenées de planque en planque jusqu’à ce qu’elles finissent par êtres logées et France chez quelqu’un qu’elles connaissent bien. Pourtant, ce qui ressemblait à des vacances de rêve va vite tourner au cauchemar et elles sont de nouveau être contraintes de fuir. Cette fois Lucind exige le retour de sa petite fille à Cimmeria où elle va retrouver ses amis. Mais plus rien n’est comme avant à l’école et l’atmosphère est oppressante, lugubre. Si personne ne dit rien, la menace de Nathaniel est présente dans tous les esprits même des élèves qui ne font pas partie de la Night School. Car celui-ci n’a pas dit son dernier mot et semble plus déterminé que jamais à prendre le pouvoir, à évincer Lucinda. Encore une fois, il inclut Allie dans son plan machiavélique et la jeune fille va se retrouver dans un véritable enfer dont elle n’est pas sûre de pouvoir se sortir cette fois.

Comme au début du deuxième tome, j’avoue m’être un peu ennuyée au début de ce troisième opus. Il ne se passe pas grand-chose et une fois qu’Allie est de retour à l’école, on retrouve le schéma classique des romans précédents : les cours, les histoires de cœur, les entrainements, les réunions, les avancées de Nathaniel, etc.
J’avais un peu peur que ce dernier ne vienne au sein de l’établissement et que tout se répète. Heureusement, au bout de quelques chapitres, l’auteur emprunte un chemin différent.

Encore une fois, Allie m’a un peu agacée. Elle est avec Sylvain, tout va bien et dès qu’elle revoit Carter elle ne sait de nouveau plus ce qu’elle veut ni ou elle en est. J’avais envie de la secouer un peu par moments pour qu’elle prenne enfin une décision – surtout que le bon choix à faire est si évident !
J’ai toujours eu un peu de mal avec Sylvain, mais cette fois-ci il m’a vraiment touchée. Il est bien plus lucide qu’il n’y paraît et sa décontraction n’est qu’une façade en fin de compte.
Quant aux autres, je vais éviter d’en parler pour ne pas trop dévoiler de choses. Je dirais simplement que j’avais raison concernant la taupe – que j’avais démasquée dès le début du tome 2. C’est dommage, j’aurais aimé être surprise ! Et je suis quasiment certaine de savoir ce que Rachel cache à Allie. On verra dans le dernier opus !

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, malgré un début assez lent, la fin était un véritable feu d’artifice ! En fait, je me rends compte, après l’avoir terminé, que ce tome est plus une sorte d’introduction au grand final. Ce qui se passe dans les ultimes chapitres laisse présager de terribles choses pour la suite. Honnêtement, je suis frustrée de ne pas avoir le dernier opus sous la main ! Il se passe tant de choses horribles et on a tellement l’impression de les vivre aux côtés des personnages qu’on ne peut qu’en ressortir bouleversés. Après avoir tourné la dernière page, j’ai eu la sensation de sortir d’un rêve, l’un de ceux que l’on croit réels même quelques minutes après le réveil tant ils sont réalistes et intenses. C’est ça l’effet Night School !

En résumé, malgré un début un peu lent, la fin était explosive ! Le suspense est insoutenable, la tension à son compte et les personnages en prennent pour leur grade ! Je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir le dernier tome à portée de main !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire