Dernières chroniques

vendredi 25 septembre 2015

U4 - Yannis

U4 - Yannis
Auteur : Florence Hinckel
Editeur : Nathan
Date de publication : 27 août 2015
Nombre de pages : 401



Résumé:


Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. Les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses?

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout - peut-être qu'il devient fou? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d'assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger...

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s'accrocher à son dernier espoir: un rendez-vous fixé à Paris...



Mon avis :



Yannis est le deuxième roman de la série U4 que je lis. J’avais commencé avec Koridwen. Si l’histoire m’avait plu, j’ai tout de même eu un peu de mal avec le personnage. Heureusement, j’ai bien plus accroché avec la personnalité de Yannis.

Yannis est un adolescent vivant à Marseille. Lorsque le virus U4 s’est abattu sur sa ville, il a perdu ses parents ainsi que sa petite sœur. Il est ainsi resté cloitré pendant des jours dans son appartement avec son fidèle chien Happy. Jusqu’au jour où il a, comme de nombreux autres joueurs de WOT reçu un message le conviant à un étrange rendez-vous à Paris. Prenant son courage à deux mains, il va sortir et affronter l’enfer à l’extérieur. Gangs, pillages, bagarres sont désormais son quotidien. Pourtant il ne va pas renoncer et va se lancer dans un long voyage à travers la France. Sa première étape sera Lyon où la situation sera encore plus catastrophique qu’à Marseille… Mais il veut absolument retrouver l’une de ses camarades de jeux avant de poursuivre la route. Parviendra-t-il à la localiser ? Et, surtout, parviendra-t-il jusqu’à Paris sans encombre ?

C’est le deuxième livre de cette saga que je lis et donc du coup je connaissais déjà bien l’univers. Pourtant je ne me suis absolument pas lassée. L’aventure de Yannis est bien différente de celle de Koridwen. Le personnage est touchant, j’adore sa relation avec son chien Happy ! Forcément Happy me fait penser à mon propre chien, un border collie également et je le retrouvais en lui. Je me mettais donc facilement à la place du personnage. Moi aussi j’aurais fait n’importe quoi pour protéger mon chien, envers et contre tout.
Mis à part sa relation attendrissante avec son compagnon à quatre pattes, ce que l’on peut dire c’est que Yannis est vraiment un protagoniste très humain. Il a des faiblesses, a souvent peur des autres et de leur capacité à la violence, mais c’est selon moi ce qui fait le charme du personnage, car son courage n’en est que renforcé et c’est de cette faiblesse qu’il tire sa force en fin de compte. Il est également un ami fidèle, une qualité bien rare dans ce monde apocalyptique. On sent bien que c’est un jeune garçon qui a vécu une vie heureuse malgré le fait que sa famille n’était probablement pas bien riche. Il n’a pas manqué d’amour et il en a à revendre, même s’il est bien trop timide pour avoir ne serait-ce qu’abordé une fille jusqu’à présent.
Bref, j’ai totalement adhéré et il m’a vraiment touchée !

Comme j’avais déjà lu Koridwen et que Yannis la rencontre vers la fin de son aventure, j’ai revécu certaines scènes, mais d’un autre point de vue. C’était d’ailleurs très intéressant de les vivre à travers Yannis qui a une personnalité bien distincte. Par contre j’ai noté quelques différences, peut-être les deux auteurs n’étaient pas parfaitement coordonnés entre eux, mais je me souviens de quelques dialogues manquants entre les deux livres, des passages ajoutés ou enlevés. Bon ce sont des bricoles, on pourrait ne pas s’en apercevoir d’ailleurs, mais c’est dommage.

J’ai trouvé la plume de l’auteur plutôt agréable. Elle est simple, mais efficace. Il n’y a pas de descriptions qui trainent en longueur et de l’action quand il le faut. Le point fort de ce livre selon moi c’est réellement la psychologie des personnages. J’ai apprécié la rencontre avec Stéphane et le bout de chemin qu’ils font ensemble ensuite. Jules aussi à l’air plutôt sympa comme protagoniste. Le seul truc qui me fait un peu peur c’est que, même si j’ai très envie de lire le roman de Stéphane, car j’ai adoré son caractère, j’ai un peu peur de la redondance comme elle est déjà très présente ici. Enfin, on verra bien !

Concernant l’histoire en elle-même, elle est totalement crédible. L’univers est maîtrisé et bien exploité. Chaque ville traversée est suffisamment décrite pour que l’on ait l’impression de voyager aux côtés de Yannis et de ses camarades.
Sinon, j’ai trouvé la fin totalement parfaite !
J’ai vraiment hâte de lire les deux autres romans, en espérant qu’ils sauront autant me convaincre que celui-ci !


En résumé, j’ai été charmée par le personnage de Yannis et son côté humain, doux et si attachant. Un gros coup de cœur pour sa belle complicité avec son adorable chien Happy également ! Bref, j’ai vraiment eu l’impression de voyager avec lui et j’ai hâte de me plonger dans les deux tomes de cette saga que je n’ai pas encore eu la chance de lire !



1 commentaire:

  1. Très belle chronique ! Je ne sais pas si cette saga serait susceptible de me plaire. J'hésite encore !

    RépondreSupprimer