Dernières chroniques

mercredi 16 septembre 2015

King's Game Origin

King’s Game, tome 0: Origin
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editeur : Lumen Editions
Date de publication : 17 Septembre 2015
Nombre de pages : 408






Résumé:

4 août 1977, village de Yonaki. Dans ce petit hameau de montagne coupé du reste du monde, un adolescent reçoit une enveloppe noire. À l'intérieur, une invitation à un mystérieux " jeu du roi " accompagnée d'un premier défi macabre : tous les habitants du village âgés de 10 à 20 ans devront toucher un cadavre humain avant la fin de la journée sous peine d'être punis par le roi... Pour les 32 villageois, c'est le début d'une partie d'échecs mortelle contre un ennemi invisible et tout-puissant ! King's Game Origin : découvrez les origines du jeu du roi dans la 3e saison de King's Game ! Plongez dans les entrailles de Yonaki et remontez dans le temps avec cette préquelle terrifiante...




Mon avis :


J’avais adoré le premier tome, mais j’ai eu un peu plus de mal avec le second. Du coup, je voulais tout de même laisser sa chance à ce troisième opus, qui se trouve être une préquelle.

Nous sommes en 1977, dans le petit village de Yonaki. Coupés du reste du monde, les habitants y mènent une vie rude mais paisible. Un jour pourtant, en plein été, les adolescents du village découvrent une curieuse lettre dans une enveloppe noire. Cette dernière stipule que tous les habitants de Yonaki participent au jeu du roi. Le premier défi consiste à ce que tous les adolescents touchent un cadavre avant minuit. Ceux qui ne le font pas seront condamnés à mourir par pendaison. Au départ, ils prennent un peu cela à la rigolade, pensant que cela pimenterait leur été. Mais, très vite, ils se rendent compte qu’ils se trouvent embarqués dans un jeu macabre, sans aucune échappatoire possible à part la mort…

J’avoue que j’avais une légère appréhension à l’idée de me lancer dans cette lecture. D’un côté, j’espérais beaucoup de cette préquelle, mais de l’autre côté j’avais peur d’être déçue et d’avoir un sentiment de déjà vu au cours de la lecture comme lorsque je suis passée du premier au deuxième tome. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas !

Pour tout vous dire, je l’ai dévoré aussi rapidement que le premier et je peux vous assurer qu’il m’a marquée puisque j’en ai même rêvé la nuit… bref, il a de quoi vous faire cauchemarder pendant un petit moment ! Pour les amateurs de frissons, c’est une lecture idéale !

Ce que j’ai apprécié, c’est qu’il n’y a pas de temps mort (sans mauvais jeu de mots ! ) et aussi que les gages donnés par le roi sont, à mon sens, bien plus inventifs et cruels que précédemment.
On a également les réponses aux questions que l’on se posait et dont on nous donnait des pistes dans le tome 2. Je me suis d’ailleurs demandée tout le long de l’histoire si au saurait enfin, car, avec le suspense insoutenable et tous ces évènements, j’avoue que j’ai eu peur de rester sans savoir ! J’ai d’ailleurs un peu mieux adhéré à l’explication du pourquoi du comment. J’avais eu un peu de mal dans le tome 2, car je trouvais cela un peu trop tiré par les cheveux, mais ici c’est bien mieux expliqué et on finit par se laisser convaincre.

Malgré le fait que l’on découvre le village de Yonaki dans le tome précédent, ainsi qu’une partie de son histoire, cela ne m’a pas gênée, bien au contraire. Tout est bien ficelé et alors que l’on pense savoir d’avance ce qui va se passer, c’est bien loin d’être le cas ! Du coup, je me suis totalement laissée emporter par l’histoire et j’ai même occulté tout ce que j’avais lu avant pour m’y plonger pleinement.  Et à la fin on peut faire le lien avec le premier tome et même le deuxième du coup.

Au niveau des personnages, j’ai bien aimé Kazunari. Il a su me toucher avec son amour pour sa cousine et sa détermination à tout faire pour qu’elle ait la vie sauve. En ce qui concerne les autres protagonistes, on ne sait pas vraiment à qui se fier et on se rend compte que sous des traits angéliques se cachent parfois les pires démons lorsque l’heure de la mort a sonnée…

Enfin, je terminerai en disant simplement que j’ai vraiment adoré les révélations à la fin du tome, pas uniquement sur qui est le roi et comment font les gens pour mourir concrètement, mais aussi et surtout de comprendre enfin le point de départ de tout cela. C’est vraiment une raison surprenante à laquelle je ne m’attendais pas et ça ajoute encore une touche d’originalité à ce livre !



En résumé, malgré mes craintes ce roman est donc une belle réussite. Il est addictif, haletant et ne ménage ni ses personnages ni ses lecteurs ! Les révélations ici sont intéressantes et j’ai vraiment réussi à y adhérer cette fois. Surtout, je me suis laissée attendrir par le héros et son histoire. Si vous aimez frissonner, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire