Dernières chroniques

vendredi 14 août 2015

Red Rising


Red Rising
Auteur : Pierce Brown
Éditeur : Hachette
Date de publication : 17 Juin 2015
Nombre de pages : 480




Résumé :


« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.



Mon avis :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre, ce qui fait que je me suis laissée tenter, avec une légère appréhension tout de même ! J’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l’histoire pour une raison particulière que je vous expliquerai ci-dessous, mais au final j’ai bien fait de poursuivre !

Darrow est mineur dans les sous-sols de Mars. Son travail est difficile, mais il ne s’en plaint pas. Il a sa famille autour de lui et surtout Eo, sa femme qu’il aime plus que tout. Mais un événement va bouleverser sa vie. Les Ors vont intervenir dans son quotidien et lui enlever ce qui comptait pour lui. Ayant tout perdu, Darrow se lance dans une expérience risquée qui pourrait lui couter la vie de bien des manières, ainsi que celles des membres de sa famille : il va devenir un Or à son tour, ces hommes qui constituent l’élite de la société, règnent sur cette dernière et sont aussi intouchables que les dieux. Il savait qu’en s’engageant là-dedans que ce serait difficile, mais il ne s’imaginait pas à quel point. Car le monde des Ors n’est pas ce qu’il semble être. Cruauté et domination sont les maîtres mots pour s’y faire une place…

Comme je le disais, j’ai eu un petit souci au départ avec ce livre. En réalité, c’est la plume qui m’a un peu gênée. Pas que ce soit mal écrit, ce n’est absolument pas ça. Mais le langage est parfois un peu trop « cru » à mon goût. Je comprends bien que c’est par rapport au contexte, les mineurs ne sont pas des enfants de chœur, mais on retrouve aussi cette tendance chez les Ors. À la longue les insultes à répétition c’est pénible. Enfin mis à part ce petit détail, j’ai vraiment adoré ce roman !

En lisant le résumé, j’avoue avoir pensé que cela n’avait pas vraiment l’air original. Une société divisée en fonction des postes occupés, symbolisés par des couleurs et le héros qui va tenter de s’infiltrer dans le haut du panier… mais en réalité, tout est très bien imaginé et plus complexe qu’il n’y paraît. Et il y a également le cadre qui apporte de la nouveauté puisque l’histoire se déroule sur Mars, et on apprend qu’il y a aussi tout un tas de planètes et de satellites qui sont terraformés et colonisés. J’espère qu’on les découvrira dans les prochains tomes !
La nature humaine est décrite selon ses pires facettes ici. La société n’est que tromperies, mensonges et manipulations. Au final, même s’ils sont esclaves, les rouges d’en bas ne sont pas les plus à plaindre… Lorsque l’on passe les portes de l’Institut aux côtés de Darrow, on découvre les coulisses du monde des Ors et c’est à vous faire froid dans le dos, croyez-moi ! J’ai réellement apprécié tout cela. Il y a également une multitude de rebondissements, des alliances improbables qui se créent, d’autres que l’ont pensait solides qui se détruisent… Au final, je me suis laissée emportée dans un tourbillon d’action et par une intrigue pleine de suspense, haletante et à vous couper le souffle !

En ce qui concerne les personnages, il y en a beaucoup, tous différents les uns des autres et tous utiles à leur manière. J’ai ma préférence pour Darrow bien sûr, mais aussi pour Mustang et le fameux clan des Hurleurs ! Je suis totalement fan de leur ingéniosité et on peut dire qu’ils n’ont pas froid aux yeux !
Certains sont également totalement détestables, comme le Chacal, qui porte très bien son surnom !


En résumé, même si j’ai eu un peu de mal au départ avec la plume de l’auteur, notamment pour la façon qu’ont certains personnages de s’exprimer, j’ai su dépasser ce petit tracas et me laisser totalement emporter par l’histoire. Ce roman nous offre un maelstrom d’action et d’émotions. Une chose est sûre : c’est une lecture qui nous marque ! Je ne pensais pas que cela se transformerait en coup de cœur et c’est donc une très belle surprise ! Vivement la suite !


2 commentaires: