Dernières chroniques

jeudi 9 juillet 2015

Final Fantasy Type-0 – The Last Truth


Final Fantasy Type-0 – The Last Truth

Auteur : Souki Tsukishima
Editeur : Lumen Editions
Date de publication : 4 juin 2015
Nombre de pages : 570



Résumé:



Au cœur du royaume de Rubrum, protégé par le cristal de l’Oiseau Vermillon, un bataillon d’élèves particulièrement doués pour la magie suit le précieux enseignement d’Akademeia. Ces aspirants représentent l’élite de la nation, et sont destinés aux plus hauts postes politiques et militaires. Malgré les escarmouches régulières qui se produisent aux frontières avec l’empire Milites, ils étudient en toute sérénité, confiants dans leurs pouvoirs. Jusqu’au jour où tout bascule…

Milites déclare la guerre à Rubrum et se lance à l’assaut des terres du royaume. Grâce à son cristal du Tigre Blanc, l’empire est parvenu à mettre au point une machine qui annihile la magie de Rubrum. Seul le peristylium, la capitale, résiste encore à l’envahisseur. Afin de reconquérir son territoire, le Conseil est contraint de faire appel aux meilleurs de ses aspirants : les élèves de la classe zéro.

Dans FINAL FANTASY Type-0 – The Last Truth, suivez le combat épique de quatorze étudiants en magie prêts à tous les sacrifices pour sauver leur patrie et découvrez la préquelle émouvante du dernier opus du RPG-phare de Square Enix.

Mon avis :




Même si je ne connais pas vraiment les jeux de Final Fantasy, j’aime beaucoup lire les romans, car l’univers est toujours très plaisant à découvrir. Parfois, c’est un peu complexe, mais ce n’était absolument pas le cas de FINAL FANTASY Type-0 – The Last Truth ! Pour moi c’est le meilleur à ce jour de ceux publiés chez Lumen Editions.

Je ne vais pas me lancer dans l’écriture d’un résumer, la quatrième de couverture en propose un déjà très détaillé.
Dès le départ, je me suis laissée emporter par l’histoire. J’ai mis pas mal de temps à le lire (plus d’une semaine) mais c’est surtout par manque de temps, car j’ai vraiment accroché dès le départ. Si c’est quand même un joli pavé de 570 pages, à aucun moment je n’ai trouvé le temps long. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

On découvre un grand nombre de personnages, même si certains reviennent plus que d’autres comme Rem, Machina et Ace. Pourtant, je me suis réellement attachée à chacun d’entre eux, que ce soit les membres de la classe zéro et certains autres. Ce que j’ai grandement apprécié c’est que, même si certains demeurent mystérieux une grande partie du récit, tous finissent par nous livrer leur histoire personnelle. J’ai été particulièrement touchée aussi par le fait qu’ils oublient tous instantanément les personnes décédées. Peu importe leur lien avec le défunt, une fois que la personne décède elle disparaît de la mémoire de tout le monde. Je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre à leur place, c’est réellement horrible et comme la plupart des personnages ont un passé lourd, ils doivent se sentir bien seuls…

Pour moi, le gros point fort de ce roman est vraiment l’intrigue. Comme je le disais, je ne me suis pas ennuyée du tout. Il y a toujours de l’action et pas seulement des combats pour des combats. Chaque action est justifiée et entraine une multitude de réactions en chaine que l’on a du mal à prévoir. Le rythme est soutenu et il y a une certaine tension qui monte crescendo au fil des pages, qui donne tout simplement envie d’en savoir plus, de ne plus vouloir refermer le livre.

Le type de magie utilisé et l’univers en lui-même m’ont réellement séduite. Le monde est à la fois complexe et régi par des lois toutes simples, enfin en apparence. J’ai aussi aimé le fait qu’en fin de compte les humains soient les instruments des cristaux qui leur confèrent leurs pouvoirs. On se rend compte qu’ils auraient une vie bien plus paisible sans tout cela, mais personne ne semble capable d’y renoncer. Ils préfèrent tous faire la guerre entre eux pour se dominer les uns les autres.

Honnêtement, j’ai totalement oublié le long du récit que c’était à la base un jeu vidéo. Il y avait tant de détails, un univers si riche, des personnages à la psychologie réellement bien travaillée, que l’on n’y pense même pas ! Le seul petit rappel était peut-être le fait que certains puissent être ressuscités et qu’ils avaient tous une arme de prédilection, mais bon on peut tout à fait retrouver ces aspects-là dans un roman de Fantasy classique.

En réalité, je me rends compte que je n’ai pas de point négatif à citer. Si ce roman n’est pas vraiment un coup de cœur pour moi, il s’en est fallu de peu et j’ai vraiment été transportée dans ce monde ! Et j’ai adoré par-dessus tout les révélations finales ! J’aurais même souhaité avoir une suite !

En bref, c’est une superbe découverte ! J’ai adoré cet univers et ces personnages si attachants et si différents les uns des autres qu’ils forment un tout et trouvent tous leur importance aux yeux du lecteur. L’histoire est bien menée, les révélations finales époustouflantes, l’action est présente tout le long du récit et enfin je n’ai pas eu l’impression de lire quelque chose tirée d’un jeu vidéo ! Je le recommande à tous les fans de Fantasy, car même sans connaître les jeux de Final Fatasy (ce qui est mon cas) on peut réellement le lire sans aucun problème !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire