Dernières chroniques

mercredi 17 juin 2015

Watch Dogs - Dark Clouds


Watch Dogs : Dark Clouds
Auteur : John Shirley
Editeur : Lumen Editions
Date de publication : 7 mai 2015
Nombre de pages : 404




Résumé:



Mick Wolfe est un ancien militaire qui a failli laisser sa vie et sa réputation en Irak, où il a été témoin par l'intermédiaire d'un drone d'un vol spectaculaire de billets de banque par un petit groupe d'officiers sans scrupules. De retour à la vie civile, il cherche à blanchir son nom mais se retrouve confronté à la Blume Corporation, l'entreprise tentaculaire qui a mis au point le ctOS, l'infrastructure de caméras de surveillance de la ville de Chicago. Une vieille connaissance, Aiden Pearce, le légendaire hacker qui a mis au pas une bonne partie des gangsters de la ville, lui prête main-forte. Armé d'une partie de ses capacités de hacking, Mick va, seul contre une entreprise puissante et sans scrupules, tenter de rétablir son honneur sans y laisser la vie dans les bas-fonds inquiétants d'un Chicago où les autorités espionnent tout le monde. Une course contre la montre en forme de chasse à l'homme commence ! Dans Watch Dogs : Dark Clouds, retrouvez l'univers sombre et hyper-connecté de la nouvelle licence-phare d'Ubisoft, Watch Dogs ! Action, cybercriminalité et hautes technologies : suivez pas à pas dans sa descente dans les entrailles de Chicago un hacker solitaire confronté à un défi mortel.


Mon avis:


Je ne connaissais absolument pas l’univers de Watch Dogs. Pourtant, le résumé m’a vraiment intriguée alors j’ai eu très envie de tenter le coup. Je remercie d’ailleurs les Éditions Lumen et particulièrement Emily, pour leur confiance une fois encore.

Nous faisons la connaissance de Mick Wolfe, un ancien militaire. Il était sincèrement passionné par son métier et l’accomplissait avec une grande volonté, jusqu’au jour où tout a basculé. Il a été témoin de quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir et a décidé de suivre sa conscience en dénonçant les faits. Bien sûr, l’affaire a été étouffée et il a fini en prison. Humilié, trahi, sali, Mick est contraint de quitter l’armée. Il a l’impression qu’on lui a volé sa vie…
Pourtant, tout ne s’arrête pas là. Le roman débute avec un rendez-vous entre Mick Wolfe et Aiden Pearce, le célèbre Hacker. Mais tout tourne au vinaigre et Mick se retrouve mêlé à toute une histoire qui le dépasse. Entre technologie hors du commun, organisations secrètes et mercenaires sans pitié, l’aventure va lui réserver bien des surprises !

S’il y a bien une chose que je peux dire, c’est que l’on ne s’ennuie pas une seconde durant la lecture de ce roman ! L’action est au rendez-vous, dès les premières lignes.
Certaines choses nous rappellent qu’il s’agit bien d’un jeu vidéo. Pas exemple les personnages qui ont une fâcheuse tendance à voler des voitures, à en changer souvent, et bien entendu il s’agit toujours de modèles de luxe ! Il y a, comme je le disais, beaucoup d’action, beaucoup d’armes. Il y a aussi le coup du téléphone par l’intermédiaire duquel il interagit avec ses complices et reçoit ses missions. Mais ceci n’est absolument pas gênant, bien au contraire. L’univers est fouillé, complexe, mais très bien expliqué. J’ai été un peu perdue au départ avec les explications sur le ctOS, le système de surveillance qui scrute les faits et gestes des citoyens de Chicago, mais pas que… je me suis un peu emmêlé les pinceaux concernant qui était qui au départ et qui faisait partie de quelle organisation, notamment car on saute du coq à l’âne sans vraiment de séparation, mais on s’y fait et cela s’est vite éclairci au fil du récit. 

Au niveau des personnages, je me suis rapidement attachée à Mick Wolfe. De par son passé déjà et parce qu’il est une sorte de justicier moderne, prêt à tout pour faire régner l’ordre et arrêter les méchants. Il est courageux et ne recule devant rien pour remplir sa mission, même au péril de sa vie.
Aiden Pearce est mystérieux, mais doté d’un grand sens de l’humour. C’est un personnage qui parvient à nous captiver par son intelligence et sa capacité à manipuler avec aisance toutes les technologies. Il est prêt à tout pour suivre ses convictions.
Blank enfin est un protagoniste réellement intrigant. Tout ce qu’on sait de lui c’est qu’il a eu un accident, car son visage est défiguré, brûlé, comme fondu. Il vit comme un SDF alors qu’il n’en est pas réellement un. Bref, on sent bien qu’il a un énorme secret et sa façon de se dévouer pour la bonne cause, sans rien attendre pour lui-même en retour, est vraiment touchante.
Bien sûr, il y a d’autres personnages, mais je risquerais de spoiler si j’en parlais...

Concernant la plume de l’auteur, elle est fluide, agréable, sans fioriture. Si les dialogues sont parfois un peu simplistes, au moins ils ne desservent pas l’action et on ne perd pas non plus de temps avec des descriptions interminables.

Venons-en à l’histoire en elle-même. Je n’ai eu aucun mal à me retrouver immergée dans ce monde où la technologie est reine. J’ai été emportée par un tourbillon d’action et lorsque j’ai tourné la dernière page, je me suis dit : « c’est déjà fini ? ». Bref, je n’ai pas vu le temps passer ! Et cette fin ! J’ai vraiment hâte de lire la suite ! Il y a tout un tas de rebondissements et il est franchement impossible de deviner à l’avance ce qui va se passer dans le prochain chapitre.
Je n’ai réellement aucun point négatif à propos de la trame en elle-même.


En résumé, Watch Dogs est un roman réellement prenant, nous offrant de l’action en pagaille, avec un tas de scènes époustouflantes. Si certains points nous rappellent bien que ce livre est tiré d’un jeu vidéo, cela ne m’a nullement gênée. L’histoire est bien menée, l’univers est complexe et bien exploité, les personnages attachants. C’est un roman qui ravira les amateurs de ce genre de jeux vidéo, mais également tous les lecteurs qui apprécient l’action ! Désormais, j’ai vraiment hâte de lire la suite !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire