Dernières chroniques

vendredi 19 juin 2015

Phobos


Phobos

Auteur : Victor Dixen

Editeur : Robert Laffont (Collection R)

Date de publication : 11 juin 2015

Nombre de pages : 429  




Résumé :



Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.
Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l’amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.


Mon avis :

Gros coup de coeur !!!


J’ai achevé ma lecture hier soir très tard — car il m’a été impossible de lâcher le livre avant d’avoir lu la dernière page — et j’en suis encore toute retournée ! Je crois ne pas me tromper en affirmant qu’il s’agit là de mon plus gros coup de cœur de l’année.

Nous découvrons Léonor, jeune orpheline française qui s’apprête à vivre l’aventure de sa vie. En effet, elle a été sélectionnée pour participer au programme Genesis, au côté de 5 autres filles et 6 garçons. Le but du jeu ? Une émission de télé-réalité comme on n’en a encore jamais vu, car les jeunes gens vont embarquer direction la planète mars et devront former 6 couples. Ils ont 6 minutes chaque semaine pour découvrir le candidat de leur choix, car filles et garçons ne se sont jamais rencontrés ni même vus en photo. Au bout du voyage, leurs choix seront obligatoirement arrêtés, ils seront officiellement mariés et auront pour mission de procréer afin de peupler la planète rouge.
L’émission déchaine les passions. La Terre entière a les yeux rivés sur les écrans retransmettant chaque fait et geste des candidats en temps réel.
Si cela paraît simple, tout n’est en fait pas si facile ni tout rose. Entre manipulations, mensonges, non-dits et féroce compétition, on se rend-compte que les enjeux ne sont pas réellement ce qu’ils semblent être…

Je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Il est difficile de rendre justice à un roman aussi fantastique, aussi brillant qu’une super nova !
Ce que j’ai réellement apprécié c’est que, dès le départ, nous suivons Léonor et les autres candidates, mais pas seulement. On voit aussi l’envers du décor, les coulisses de Genesis, avec notamment la présentatrice et psychologue Serena McBee.
Nous faisons également la connaissance d’autres personnages – que je ne vais pas nommer pour ne pas spoiler – qui se retrouvent en fait être les pièces d’un gigantesque puzzle que l’on arrive à reconstituer petit à petit, à mesure de notre avancée dans l’histoire.

Il un a de tout dans cette histoire, je veux dire par là que le lecteur passe par une multitude d’émotions, parfois même en quelques lignes seulement. La compassion, l’affection, la joie, mais aussi l’effroi, la révolte, la peur, bref un véritable cocktail de sentiments. J’ai adoré la manière dont la science-fiction se mêle à la télé-réalité et comme on bascule parfois même vers le thriller. C’est très réussi et je pense que c’est pour cela qu’une fois le lecteur embarqué pour ce fantastique voyage, il ne peut plus s’arrêter !
Lorsque l’auteur dépeint la société, que ce soit le peuple ou les hommes politiques, les stars et personnes influentes, il y a un terrible accent de vérité. Son histoire est un peu le reflet de ce que pourrait devenir notre propre monde. Il y a d’ailleurs, certaines choses, au niveau des comportements de toutes ces personnes qui sont tout à fait observables dans notre propre société. Ce besoin qu’ont les gens à épier les autres, c’est pour cela que la télé-réalité fonctionne bien chez nous comme ici. J’ai d’ailleurs souri en lisant certaines réflexions d’un personnage qui suggérait faire un programme payant pour les +18 ans, montrant des images des candidats dans la salle de bain. Ce personnage peut-être choquant dans ses mots et son attitude, mais le pire c’est que l’on ne peut s’empêcher de penser qu’il a raison, que cela fonctionnerait parfaitement si une telle chose était mise en place, car il y aurait bien des gens capables de payer pour cela…

En ce qui concerne la plume de l’auteur, rien à dire ! Elle est superbe, magique, addictive et à la fois criante de vérité. Il sait nous transporter dans son monde et en même temps nous faire réfléchir sur le nôtre. Son histoire n’est pas une simple histoire, non, elle est profonde et marque le lecteur au fer rouge. J’ai réellement eu l’impression de vivre aux côtés de ces personnages. J’ai partagé leurs émotions, leurs joies, leurs craintes. Je n’ai qu’une hâte : savoir comment leur aventure va se poursuivre, car la fin était si frustrante ! J’espère qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps, car cela sera une vraie torture. En tout cas, j’ai un autre livre de Victor Dixen dans ma PAL et je peux vous dire que je vais le lire très prochainement !

Venons-en aux protagonistes maintenant. J’ai adoré Léonor. Elle a du tempérament, ne se laisse pas faire, malgré ses craintes et son secret qui l’effraie. C’est sans conteste mon personnage préféré. Même si elle est dans l’espace, elle sait garder les pieds sur Terre. C’est la plus maligne et elle ne tardera pas à entrevoir ce qui se cache en coulisses…
Les autres filles sont toutes intéressantes également. Chacune est différente et a son propre caractère bien défini. Chacune est utile à l’histoire, apporte sa pierre à l’édifice.
Au niveau des garçons, on ne connait pas grand-chose d’eux, comme les candidates puisqu’on les découvre en même temps qu’elles lors des speed-datings. Mais pourtant, on peut déjà remarquer des personnalités intéressantes et je me suis attachée à certains d’entre eux comme Mozart et Marcus, forcément !
Notre brochette de scientifiques dont dépend tout le programme est ce qu’elle est. Elle prend des décisions qui m’ont parfois glacé le sang dans les veines. Mais encore une fois, je n’ai pu m’empêcher de me dire que dans la vraie vie il n’en aurait pas été autrement.
Et enfin, la palme d’or revient à Serena, la présentatrice. Elle devient de plus en plus influente au fil du récit et ne recule devant rien. C’est réellement un personnage qui sait se faire détester, en agissant dans l’ombre derrière un masque de gentillesse qu’elle montre en public.

Voilà, que dire de plus ? Vous l’aurez compris ce livre m’a passionné ! Et je souhaite aussi saluer tout le travail fourni par l’auteur au niveau des recherches. Pour tout ce qui est programme spatial, fonctionnement du vaisseau, décalage terre-vaisseau au fil du voyage, etc. et les petits schémas explicatifs étaient vraiment utiles et intéressants !

En résumé, ce livre est un gros coup de cœur ! J’ai un mal fou à me mettre dans une autre lecture après ça ! Je n’ai absolument aucun point négatif à citer, tout est parfait ! Les personnages sont tous intéressants et attachants ou révoltants pour certains. L’univers de Victor Dixen nous fait à la fois rêver et réfléchir, nous pousse à faire des parallèles avec notre société actuelle. L‘histoire quant à elle est prenante, addictive à souhait ! Je n’ai qu’une chose à dire : je veux la suite, maintenant !





1 commentaire: