Dernières chroniques

vendredi 12 juin 2015

Let the Sky Fall


Let the Sky Fall
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : Lumen Editions
Date de publication : 4 juin 2015
Nombre de pages : 495




Résumé :


Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend. Les nuages s'amassent à l'horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d'affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.


Mon avis:



J’étais curieuse de découvrir une nouvelle saga de Shannon Messenger. La couverture est superbe et le résumé très alléchant, je me suis donc littéralement jetée dessus !

Je vais éviter de trop résumer le roman, car la quatrième de couverture dit déjà tout ce qu’il faut savoir. J’ai trouvé l’idée de départ très originale. Les sylphes présentés ici possèdent des dons incroyables, comme je n’en ai que rarement vu dans les romans que j’ai lus jusqu’à présent. Ils sont capables de modeler le vent pour l’influencer, mais pas seulement. Ils le ressentent et peuvent même devenir le vent en revêtant une forme éthérée.
Vane Weston est un adolescent comme les autres, à ceci prêt qu’il n’a encore jamais eu de petite amie. Pas de quoi s’alarmer, mais les rares rendez-vous qu’il a obtenus se sont tous soldés par un échec. À chaque fois quelque chose d’étrange se produit et la soirée tourne à la catastrophe. À un tel point qu’il pense réellement avoir la poisse avec les filles. Mais il n’y a pas que cela… Vane a été adopté par une famille aimante à l’âge de sept ans, après que sa famille soit décédée dans des circonstances tragiques. Il a survécu à une tornade, mais a perdu tous ses souvenirs. Enfin presque… Chaque nuit il rêve d’une fille aux cheveux bruns, celle qui lui a sauvé la vie. Il n’a qu’une envie : la rencontrer à nouveau.

Il n’y a pas énormément d’action, étant donné qu’il s’agit d’un premier tome. L’auteur pose les bases d’un univers maîtrisé et vraiment intéressant, on sent bien qu’elle a pas mal de surprises en réserve. Pourtant, je ne me suis absolument pas ennuyée. J’ai adoré découvrir ce monde magique en même temps que Vane qui retrouve ses souvenirs au fil du récit.

En ce qui concerne les personnages, si au départ Vane semble un peu immature et insouciant et Audra un peu trop rigide, tous deux évoluent énormément. Je me suis réellement attachée à eux de par leurs histoires respectives. Et j’aime beaucoup la force qu’ils ont au fond d’eux. Ils sont très différents, mais totalement complémentaires ! On sent que quelque chose de profond et d’indescriptible les relie, alors qu’au fond ils ne sont encore que deux inconnus l’un pour l’autre. J’ai adoré le fait qu’il n’y ait pas un, mais en fait deux personnages principaux. Les chapitres alternent tantôt du point de vue de Vane, tantôt de celui d’Audra. Je pense que c’est également grâce à cela que l’on ne se lasse pas, Shannon Messenger a vraiment eu une brillante idée. Comme les deux protagonistes ont des caractères très différents, chaque événement est relaté de manière différente en fonction du personnage qui a la parole sur le moment.

Concernant la plume de l’auteur, elle est agréable, fluide et enchanteresse. Shannon Messenger sait nous emporter dans son monde une fois de plus et arrive à nous faire rêver. Son imagination est vraiment sans limites et aura réussi à m’étonner de nouveau. C’était, comme à chaque fois, un réel délice que de la lire.

Honnêtement, je n’ai vraiment pas envie d’en dire trop sur ce roman, car j’estime que c’est vraiment un livre à découvrir et que c’est bien mieux de ne pas trop en savoir à l’avance pour apprécier pleinement l’immersion dans cet univers. J’ai réellement hâte de voir ce qui se produira pour nos deux héros après un final si palpitant et émouvant ! J’aurais souhaité que ce roman ne se termine jamais ! À un tel point qu’il m’est difficile de passer à une autre lecture après cela.

En résumé, malgré le fait qu’il s’agisse d’un premier tome et qu’il serve surtout d’introduction, je ne me suis pas ennuyée une seconde ! L’univers est original, captivant et fait rêver. La plume de Shannon Messenger est douce et enchanteresse, comme d’habitude. Ses personnages sont  réellement intéressants et je m’y suis attachée dès le départ. Bref, j’ai été totalement conquise et je vous le recommande ! 


2 commentaires:

  1. Oooh ta chronique me donne encore plus envie de le découvrir !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je t'avoue que sans la seconde moitié, je n'aurais pas forcément dit "pourquoi pas au second tome". Je l'ai mais pas encore lu.

    RépondreSupprimer