Dernières chroniques

dimanche 26 avril 2015

Promise, T2: Insoumise

Promise, T2 : Insoumise
Auteur: Ally Condie
Date de publication : 13 avril 2012
Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 440






Résumé :


Hors de la société,
Les règles sont différentes.

Chercher la vérité
Reconnaitre l'amour
Découvrir la liberté.
Une rebellion est en marche...

En alternant les voix de Cassia et Ky, Allie Condie plonge dans l'intimité de ses personnages.

Aux confins de la Société, rien ne se passe comme prévu: doubles jeux et trahisons rendront leur parcours plus périlleux que jamais.


Mon avis:




J’ai eu un peu plus de mal à me mettre dans l’histoire au début de ce tome. Principalement, car on se retrouve dans un contexte plus banal pour une dystopie. Ce que j’aimais bien dans le premier opus à savoir la découverte de tous les aspects de la Société était beaucoup moins présent.

Nous retrouvons Cassia qui a quitté la Société, mais ne se trouve pas pour autant avec ses parents. Elle travaille dur, en compagnie d’autres jeunes femmes déclassées, bien que ce ne soit pas encore le cas pour elle. Cassia s’applique à dissimuler son statut de citoyenne pour se fondre dans la masse, comme l’aurait fait Ky. Elle cherche par tous les moyens une solution pour se rendre dans les Provinces Lointaines afin de le localiser.
Pendant ce temps-là, Ky a été renvoyé sur ces terres natales et se tue à la tâche. On lui a promis, ainsi qu’à de nombreux autres jeunes hommes, que s’ils faisaient bien leur travail de fermier pendant 6 mois, ils retrouveraient un statut social. Mais Ky s’est vite rendu compte que ce n’est que poudre aux yeux…
Ky va s’enfuir dans le labyrinthe, un lieu où sont sensées vivre les aberrations, afin de rejoindre Cassia. Cassia, quant à elle va découvrir le moyen de se rendre dans les provinces lointaines, espérant de ton son cœur qu’elle n’arrivera pas trop tard.

Nous suivons donc en parallèle les aventures de Cassia et celles de Ky avec des points de vue alternant au fil des chapitres. Cela ne m’a absolument pas déstabilisée, bien au contraire. Je trouve que cela apporte un peu de dynamisme au récit et évite les longueurs.
Si au début j’ai pensé que l’histoire devenait un peu banale, mon impression a vite changé au fil des pages. L’intrigue se complexifie et j’ai constaté avec joie que la Société n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets…
Nous en apprenons enfin un peu plus sur le Soulèvement que Cassia aspire tant à rejoindre. J’ai mes propres hypothèses à ce sujet et j’ai hâte de découvrir dans le dernier opus si j’ai effectivement raison ou non.

Xander et la famille de Cassia sont très peu présents dans ce tome. Par contre, il y a de nouveaux personnages, notamment Indie et le jeune Eli. Indie est forte et mystérieuse, Eli est très jeune, mais attachant et rusé. Ils apportent un vrai plus à l’histoire et j’espère que l’on suivra toujours leurs aventures par la suite !
En ce qui concerne Cassia et Ky, ils se dévoilent et nous découvrons d’autres facettes de leurs personnalités. Nous apprenons enfin, en même temps que Cassia, le dénouement de l’histoire de Ky. Je l’ai trouvé encore plus attachant à partir de cet instant.

J’ai réellement apprécié certains revirements de situation, ainsi que les quelques indices – parfois trompeurs d’ailleurs – que l’on découvre au fil du texte. Si les premiers chapitres étaient un peu lents, cela change plus tard. Nos deux héros se retrouvent pris dans une course contre la montre, témoins de choses qui les dépassent. Ils s’avancent sur un chemin en aveugles, sans pouvoir en mesurer les conséquences et la fin nous laisse présager des tas de rebondissements pour le grand final.

En résumé, même si j’ai eu un peu plus de mal à me mettre dans l’histoire, car j’ai trouvé que l’intrigue redevenait un peu plus classique, j’ai apprécié ma lecture. Pour moi, ce tome est surtout une introduction au dernier. L’auteur sème quelques indices et engage ses personnages sur une voie périlleuse. J’ai l’impression que l’ultime opus de la saga sera riche en rebondissements et révélations!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire