Dernières chroniques

vendredi 27 février 2015

Sous le Brouillard de 2108


Sous le brouillard de 2108 - Dust Llafdiez de Ravicelau
Editeur: Rebelle Editions
Date de publication: 1er Septembre 2014





Résumé:



Dans un monde détruit après une catastrophe environnementale sans précédent, l’inspecteur Seth Farrer enquête sur le tragique assassinat de sa femme et de sa fille. Mis à l’écart par son supérieur, il va faire la connaissance de Lorelei, une étrange jeune femme douée de pouvoirs psychiques. Aidé par cette dernière et grâce aux deux seuls indices dont il dispose – une gourmette trouvée sur les lieux du crime et une inscription en lettre de sang laissée par l’assassin -, Seth va peu à peu se rapprocher d’un meurtrier présumé : le crime semble lié à un sombre trafic de Cronédol clandestin, un puissant analgésique devenu une drogue. Quant à la gourmette, elle appartiendrait au frère de Lorelei, décédé alors qu’elle était enfant…



Mon avis:



J'ai eu la chance de recevoir ce livre en service presse. Je m'étais proposée, car le titre m'avait tout de suite intriguée et j'ai bien fait, car ce fut une lecture agréable.
Le cadre de cette histoire est une Terre ravagée, polluée, où la nature n'existe presque plus et où les fleurs ne sont plus que de simples hologrammes. Pour sortir de chez eux sous le brouillard permanent, les hommes doivent porter des masques à gaz.
Le monde est dirigé par une entreprise : Oxycorp, une modeste société pharmaceutique ayant fait fortune grâce à des produits utiles au quotidien pour faire face à la pollution.

C'est donc un univers particulier et qui donne une ambiance lourde et spéciale à l'histoire, ce que j'ai vraiment apprécié. Mon seul regret à ce sujet étant peut-être que j'aurais apprécié qu'il soit un peu plus exploité dans le roman, un peu plus décrit. Mais comme il s'agit d'un livre assez court, je comprends que l'auteur ne se soit pas attardé là-dessus.
Malgré le cadre dystopique, l'histoire est en fait un thriller. Sous la plume de l'auteur, les deux genres s'accordent à la perfection pour donner quelque chose de vraiment original.

On découvre en parallèle plusieurs personnages : Seth, un inspecteur dont la femme et la fille ont été sauvagement assassinés. Lorelei, jeune femme douée de pouvoirs psychiques aussi surprenants que puissants.
Tous deux vont se rencontrer et tenter de résoudre une affaire de meurtre, autour d'un seul et maigre indice découvert par Seth sur la scène de crime.
De l'autre côté, on assiste à ce qui se passe chez Oxycorp et on se retrouve spectateurs de toutes leurs manigances, car ils tentent de s'enrichir et d'avoir un contrôle total sur la population mondiale.

L'intrigue est assez prenante, la narration bien faite, le style fluide et simple. Pourtant, j'avoue que j'aurais préféré éviter qu'on nous donne certains détails dès le début et également dans le résumé de la quatrième de couverture, car j'ai deviné l'identité du meurtrier dès le départ. Du coup, je n'avais plus aucune surprise quant au dénouement. J'aurais également apprécié que le roman soit plus long pour qu'il y ait plus de suspense et que certaines choses soient un peu plus développées : par exemple, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher aux personnages.

En somme, c'était une lecture agréable, une histoire plutôt originale, même si j'aurais apprécié une bonne centaine de pages (au moins) en plus pour vraiment avoir la sensation d'entrer dans l'histoire et être réellement « dépaysée ».  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire