Dernières chroniques

vendredi 27 février 2015

King's Game Extreme


King's Game, tome 2: Extreme 
Auteur: Nobuaki Kanazawa
Editeur: Lumen Editions




Résumé:



Sept mois ont passé depuis le King’s Game qui a décimé la classe de seconde de Nobuaki. Le jeune homme a déménagé, rejoint un lycée différent et s’est rapidement fait de nouveaux amis. Pourtant, chaque soir, à l’approche de minuit, il fixe avec angoisse son téléphone, redoutant l’arrivée d’un SMS du roi. L’être maléfique qui a provoqué la mort atroce de ses anciens camarades semble cependant s’être évanoui dans la nature. Nobuaki finit par croire que le cauchemar est définitivement derrière lui…

Mais un soir de juin, la spirale infernale reprend. Cette fois, l’horreur monte d’un cran : les défis et les sanctions, tous plus terribles les uns que les autres, se succèdent avec frénésie. Tous les camarades de classe de Nobuaki sont terrorisés, perdus, abasourdis face à la tragédie… sauf une. Que sait-elle du jeu du roi ? A-t-elle un lien avec l’expéditeur de ces terrifiants messages ? Si Nobuaki veut sauver ses amis et mettre un terme au jeu, il va lui falloir le découvrir, et vite !



Mon avis:




J'avais adoré le premier tome, que j'avais dévoré en une seule journée. J'étais donc très impatiente de découvrir la suite des aventures de Nobuaki !
À la fin du précédent roman, le pauvre Nobuaki, seul survivant du jeu du roi, s'était retrouvé parachuté dans une autre classe... Pour ne pas recevoir un gage à son tour à la fin du jeu, qui aurait, à coup sûr, signé son arrêt de mort, il avait choisi de continuer. Tout n'était donc qu'une question de temps avant que l'enfer ne se produise à nouveau.
Il s'était promis de mettre un terme au jeu. Pourtant, Nobuaki est terrorisé à l'idée de se retrouver une fois de plus embarqué là-dedans. Il a donc décidé de ne se lier d'amitié avec personne. Mais il va se rendre compte que c'est bien plus simple à dire qu'à faire...

Le début est donc assez similaire à celui du premier tome. Les premiers ordres sont les mêmes, mais arrivent bien plus rapidement. Très vite, les défis deviennent encore plus horribles. Pourtant, j'ai été moins passionnée par l'histoire cette fois-ci, probablement car il n'y avait plus cet effet de surprise, que je savais plus ou moins quel schéma allait se produire en comparant avec l'histoire précédente.

Ce qui est appréciable, c'est qu'il n'y a aucun temps mort, que l'écriture est fluide et donc que cela se lit très rapidement. Même si, comme je le disais, il y avait comme une impression de déjà-vu, j'avais tout de même hâte d'avoir des réponses à certaines questions. Qui est le roi ? Comment fait-il pour tuer chaque personne ayant un gage sans être en contact direct avec elle ? Et enfin : peut-on vraiment mettre un terme à ce jeu ?
Et j'ai eu la plupart des réponses que j'attendais. Malheureusement, je dois avouer que j'ai été assez déçue par ces explications et que j'ai eu du mal à croire en certaines choses...
Quelques personnages m'ont touchée, surtout le héros Nobuaki auquel on finit par s'attacher tout de même au bout de deux tomes. Mais d'autres, au contraire, ne m'ont pas semblé assez crédibles. Je veux dire par là que j'avais du mal à adhérer parfois, à croire en leurs gestes et en leurs réactions. Mais d'un autre côté, qui sait comment il réagirait dans une telle situation ? Probablement personne !
Je laisserai peut-être le bénéfice du doute au prochain tome, qui sera probablement un cran au-dessus, vu ce que laisse présager la fin de l'histoire. J'espère être agréablement surprise cette fois.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire